accouchement d'une femme
Santé

Comment se déroule l’accouchement chez la femme ?

Vous avez peur de l’accouchement. Vous ne savez pas vraiment comment ça va se passer. C’est peut-être votre première fois et le stress vous envahit. Malgré les préparations à l’accouchement et les conseils de votre entourage vous ne savez toujours pas comment votre accouchement peut se passer. C’est normal car ils sont tous différents. Mais pas d’inquiétude, nous allons vous aider à vous rassurer et vous donner les étapes de l’accouchement.

Accouchement : premières contractions à la maison

Vous êtes tranquillement chez vous en train de vaquer à vos occupations et voilà que vous sentez votre première contraction. Aie ! ça fait mal.

Le pire dans tout ça, c’est que vous vous demandez si c’est vraiment le travail qui commence ?

Les plus grandes questions existentielles sont : Est-ce vraiment des contractions ? Dois-je m’inquiéter ? Que dois-je faire ?

Beaucoup de questions se bousculent dans votre tête mais calmez-vous. Si vos contractions ne sont pas régulières et peu rapprochées, ne vous inquiétez pas, l’accouchement est encore loin.

Même si vos contractions vous font souffrir, il n’est pas nécessaire d’aller à la maternité tout de suite. Il est préférable pour vous de souffrir chez vous, dans un lieu familier, plutôt que d’être enfermée dans une chambre d’hôpital. Donc, allongez-vous dans votre canapé, essayez de regarder la télé et de vous détendre. S’il est possible pour vous de prendre un bain, faites-le car ceci vous aidera vraiment à soulager les douleurs en ce début de travail difficile.

Les bienfaits du bain

Le bain permettra aux femmes prêtes à accoucher de se détendre psychologiquement et physiquement. Mais il permettra aussi, à aider votre utérus à se dilater sans souffrance.

  • Il permet un meilleur apport en oxygène de vos tissus utérin et par la suite de votre enfant.
  • Vous aurez aussi une diminution du risque du syndrome de cave et du stress.
  • Ça réduira le temps de travail de votre accouchement.
  • Le relâchement des tissus va rendre beaucoup plus flexible et souple votre vulve et votre utérus

🚩Attention à ne pas dépasser les 37° de température dans votre bain. La chaleur peut provoquer une détresse fœtale, si celle-ci est trop importante.

Vous sentez les contractions se rapprocher de plus en plus ? Vous trouvez que ça devient insupportable ?

Alors il est venu le temps d’appeler l’hôpital où vous devez accoucher. Celui-ci vous conseillera de rester chez vous si les douleurs sont encore supportables. Mais si celles-ci deviennent ingérables pour vous, l’hôpital vous dira de venir le plus rapidement possible afin de vous soulager.

Arrivé à l’hôpital

A votre arrivée à l’hôpital vous serez accueillis par une sage-femme, infirmière et aide-soignante. Vous serez placée dans une salle où on vous posera un monitoring pour écouter le cœur de votre enfant. Cela peut prendre une heure ou deux.

Si bébé va bien et que vos contractions deviennent insupportables, mais que la dilatation est encore loin. La sage-femme peut vous proposer une piqûre qui se fera au niveau des fesses.

Aïe !! Celle-ci on la sent passer.

Le produit injecté sera un substitut de la morphine qui peut être ingéré par le nourrisson. Ce sera sans risque.

Ouf ! Vous pouvez enfin vous détendre, la douleur a presque disparu. Reposez-vous. Allongez-vous. Il est venu le temps de faire une sieste si cela est possible pour vous. Vous souffrirez beaucoup moins durant les prochaines heures de travail.

Les contractions vous réveilleront petit à petit ; il est temps d’aller en salle d’accouchement. Ici on vous proposera la péridurale.

Qu’est-ce que la péridurale ?

La péridurale est un anesthésiant qui permet d’endormir tout le bas du corps en gardant la mère réveillée.

On vous place un cathéter entre deux vertèbres, en bas du dos, à l’aide d’une aiguille. Pas très rassurant.

Il est important de savoir que la péridurale doit être posée sur une patiente immobile. Si celle-ci bouge lors de la pose, elle risque très probablement, à une paralysie ou un endommagement des vertèbres, ce qui peut être très grave. 

Si votre dilatation est déjà trop avancée et que les contractions se rapprochent beaucoup trop, il sera peut-être impossible pour vous d’avoir la péridurale. La douleur vous empêchera de vous positionner assise, dos rond et immobile.

Courage vous êtes bientôt maman !

L’accouchement

Ça y est, la dilatation est arrivée à son terme vous pouvez enfin accoucher !

Si la péridurale fait son effet, vous pouvez être sûr que vous ne souffrirez pas. Mais il est important d’écouter la sage-femme afin que vous puissiez pousser au bon moment et ne pas déchirer l’utérus ou le périnée.

Donc, surtout poussez quand elle vous dit de pousser. Ni avant ni après. Effectivement si vous poussez durant un moment « sans contractions » vous risquez la déchirure vaginale.

Et voilà ! l’amour de votre vie est né, vous pouvez respirer et tout relâcher c’est fini. Pleurez un bon coup et aimez votre enfant, aujourd’hui sera le plus beau jour de votre vie.

Accouchement sans péridurale

Certaines futures mamans préfèrent accoucher sans la péridurale. Si celles-ci veulent faire comme leur mère et leur grand-mère avant elle, il y a aussi des raisons physiques à cela.

Un accouchement naturel permet à la femme de ressentir toutes les douleurs et aussi de sentir son enfant sortir. Les douleurs vous permettront de savoir à quel moment pousser et ce qu’il se passe en bas.

Un accouchement naturel vous permettra de diriger vous-même votre accouchement en ressentant votre corps.

Lors de la péridurale vous ne ressentez pas le bas de votre corps et vous devez suivre ce que vous dit la sage-femme.

Premières minutes de votre bébé

La merveille de votre vie est née. La sage-femme demandera au papa ou à la maman si l’un d’eux veut couper le cordon.

Par la suite, si votre bébé a fait son petit cri et qu’il va bien, il sera directement posé sur votre torse. Sans être lavé. Le contact du peau à peau est un moment très important à la naissance.

Après l’accouchement, environ deux heures, vous retournerez dans votre chambre.

Vous allez ressentir petit à petit les douleurs si vous avez eu une péridurale. Cela va durer pendant plusieurs jours. Beaucoup de sang s’évacuera, après l’accouchement, de votre utérus ; ce sont des lochies.

Les lochies sont des restes de tissus nerveux qui vascularisaient la poche de votre bébé. Leurs évacuations permettent la cicatrisation de votre utérus.

Il vous sera proposé un filet et des couches pas très agréables à porter. Vous pourrez vous procurer vous-même vos culottes post-accouchement. Privilégiez le flux le plus dense et absorbant.

Articles récents :