bébé régurgite
Santé

Pourquoi votre bébé régurgite ?

Votre enfant régurgite, le plus souvent après avoir manger. Aujourd’hui plus de 30 % les nouveau-nés régurgitent après le repas. Mais pour quelle raison ? Quand dois-je m’inquiéter et consulter mon pédiatre ou médecin ?

La régurgitation du bébé correspond au renvoi sans effort d’une quantité plus ou moins importante du contenu de l’estomac vers l’œsophage et la bouche, à différents moments de la journée !

D’après les laboratoires Gallia

Il est tout d’abord important de savoir qu’à la naissance l’estomac d’un bébé fait la taille d’une cerise.
Et en l’espace d’un seul mois cette petite cerise se transforme en pomme de terre. En un mois seulement votre bébé doublera le volume de son estomac voir même triplé !

Au milieu de cette phénoménale croissance, c’est tout à fait normal que quelques effets indésirables apparaissent. Certains parents s’inquiètent vraiment à ce sujet. Mais vous ne devriez pas, car à partir du moment où les régurgitations de votre bébé, ne sont pas gênantes pour lui ou bien qu’elles n’empêchent pas son bon développement, sa croissance ou de trouver le sommeil ; il ne faut donc pas s’inquiéter pour lui.

La régurgitation est un phénomène naturel chez le nourrisson. Il existe plusieurs alternatives pour que celle-ci s’atténue. N’hésitez pas à en parler aux professionnels de santé et d’agir en conséquence (par exemple changer l’alimentation ou la position de votre bébé mais tout ceci sera expliqué plus loin dans l’article 😊).

Le phénomène de régurgitation :

C’est bien beau d’entendre de vos médecins « votre bébé ne risque rien, il régurgite et cela est totalement normal »… Mais comment faire pour ne pas s’inquiéter si vous ne savez même pas quel est ce phénomène ?

Le muscle situé entre l’œsophage et l’estomac appelé « cardia » est encore en pleine maturation ; c’est pour cette raison qu’il peut, parfois, se relâcher où se contracter de façon impromptue et entraîne avec lui le sphincter inférieur. Ce qui provoque la remontée du liquide gastrique dans l’œsophage. La faible capacité de l’estomac provoque une distorsion de celui-ci lors d’une tétée. En clair, celui-ci est trop vite plein et a besoin d’être vite évacué ce qui provoque des reflux puis la régurgitation.

estomac régurgite

Le plus souvent ce problème se résout progressivement lors de la croissance de l’enfant et donc de la croissance de son estomac.

Mais, veuillez noter que si votre enfant est perturbé par ses régurgitations, il faut commencer à vous inquiéter. Effectivement des phénomènes beaucoup plus rares existent. Ce sont des symptômes pathologiques du nourrisson. Nous appellerons plutôt ça des reflux gastriques dits « compliqués ». Il sera donc important de consulter un professionnel de la santé afin qu’il prenne en charge votre bébé de la meilleure des façons.

Bébé régurgite : quels sont les raisons médicales dues à cela ?

Si votre bébé régurgite, le plus souvent, c’est normal sans gravité. Cela s’appelle le reflux gastro-œsophagien (RGO), ce sont des reflux reconnus pour être bénin. Tolérés par bébé, ils sont, en général, sans douleur pour celui-ci. Cela ne l’empêche pas de manger ou de bien grandir et ils disparaissent en général lors de l’apprentissage de la marche.

Il existe aussi le reflux gastro-œsophagien dit « compliqué ». Souvent beaucoup plus rare chez le nourrisson, cela provoque de l’acidité et une inflammation sur la muqueuse de l’œsophage.

Les symptômes :

  • Trace de sang lors de la régurgitation.
  • Pleurs et refus d’alimentation.
  • Perte de poids.
  • Bébé agité lors des biberons ou pendant son sommeil.
  • Les dents peuvent être abîmées dû à l’acidité des reflux.

Il est donc important de consulter à ce moment-là. Des examens et un traitement approfondi est nécessaire.

Le plus souvent, quand les nouveau-nés sont touchés par ces reflux gastriques intenses, c’est qu’ils ont en parallèle une maladie qui provoque ces reflux. Les nourrissons les plus touchés sont par exemple : ceux qui présentent des malformations de l’œsophage (sténose, hernie…). Ou encore dans les cas les plus graves, ceux sont les enfants qui ont des problèmes pulmonaires chroniques tels que la mucoviscidose, ou encore certains bébés qui ont des troubles du développement psychomoteur, dans les cas les plus rares.

Dans certains cas, ce reflux peut être facteur d’aggravation de maladie chez le nourrisson :

  • Ces reflux peuvent augmenter certains problèmes pulmonaires ou ORL.
  • Certains médecins évoquent le lien entre les reflux gastriques tels que : la sinusite, l’otite, la rhinopharyngite et la pneumonie.
  • Ces reflux peuvent aussi provoquer des apnées et parfois peuvent aller jusqu’à la perte de connaissance du nourrisson.

Des tests approfondis et bilans médicaux seront à faire lors de ces hypothèses.

Comment soulager son bébé

Même si l’on conseil souvent aux parents de ne pas s’inquiéter et que bébé grandit normalement, certaines mesures peuvent aider à atténuer ces reflux gastriques.

  • Évitez de fumer autour de bébé car cela peut aggraver les symptômes.
  • Étalez les repas de bébé, en plus petite quantité et plus souvent.
  • Évitez les trop gros changements d’alimentation.
  • Essayer d’épaissir le lait grâce à un épaississant ou un lait épaissi.
  • Faire dormir bébé sur un matelas incliné.

Si cela ne le soulage pas et qu’il commence à s’agiter, pensez à consulter votre médecin.

À savoir, les premiers traitements sont, en général, prescrits de cette façon :

  • Le médecin vous donnera des pansements œsophagiens antiacides, à prendre en général après le biberon ou repas.
  • Les prokinétiques en général avant les repas.
  • De l’oméprazole souvent prescrit chez la femme enceinte.

Puis, par la suite en cas de régurgitation très grave une intervention chirurgicale sera parfois préconisée.