troubles du sommeil
Sommeil

Les troubles du sommeil chez le bébé

Il n’y a pas que les adultes qui souffrent de troubles du sommeil. Ils sont également assez fréquents chez les tout-petits. La plupart du temps, il s’agit de difficultés d’endormissement et de réveils multiples pendant le sommeil. Après chaque réveil, le bébé n’arrive pas à se rendormir seul. C’est d’ailleurs la source du manque de sommeil des parents. C’est une situation qu’ils connaissent bien et que les nouveaux parents ont souvent du mal à gérer. Pour éviter ces tracas, renseignez-vous bien sur ces troubles du sommeil chez le bébé. Découvrez l’essentiel sur ce sujet dans cet article.

Comment savoir qu’un bébé souffre de troubles du sommeil ?

Votre bébé souffre de troubles du sommeil s’il éprouve une difficulté à s’endormir ou s’il se réveille trop fréquemment. Les causes en sont multiples. L’utilisation d’une couche inappropriée en fait partie. Assurez-vous donc d’utiliser une taille adaptée à la morphologie de votre bébé. Sinon, celui-ci ne se sentira pas à l’aise et aura du mal à s’endormir. Il faut aussi que la couche soit bien absorbante. Une couche trop pleine est souvent la source des réveils nocturnes. Ainsi, ne souscrivez un abonnement couche que si vous êtes certain d’avoir choisi un modèle confortable.

Si vous ne solutionnez pas rapidement les troubles du sommeil de votre bébé, ils risquent de s’aggraver en grandissant. Ainsi, ces troubles vont se répéter de plus en plus. Or n’oubliez pas qu’un enfant a besoin d’un sommeil régulier pour bien se développer, physiquement et intellectuellement.

Plus précisément, votre bébé souffre de troubles du sommeil si :

  • Les réveils nocturnes sont trop fréquents (plus de deux fois par nuit),
  • Ils durent plus de 20 minutes,
  • Vous devez bercer le bébé après chaque réveil,
  • Les réveils surviennent plus de 4 nuits sur 7,
  • Ils durent depuis au moins 3 mois.

Un bébé peut endurer quelles difficultés de sommeil ?

Il existe différents types de troubles du sommeil chez le tout-petit :

  • Les insomnies très précoces

En fait, les réveils sont très fréquents pendant les premiers mois du bébé. Ils sont plus connus sous le nom d’« insomnies très précoces ». Ces dernières peuvent se manifester de différentes façons. On a d’abord l’insomnie tapageuse : votre bébé crie et pleure. Il y a ensuite l’insomnie avec activités motrices intenses. Cela se caractérise souvent par une auto agressivité : l’enfant se balance, se griffe, se frappe, crie très fort. Et enfin, on a l’insomnie silencieuse : votre bébé ouvre grand ses yeux pendant une bonne partie de la nuit.

  • Les insomnies de la 2ème/ 3ème année 

A cet âge, l’enfant commence à éprouver un désir d’autonomie. Il cherche alors à tout faire seul. Mais au moment de se coucher, l’angoisse de séparation est encore très forte. De ce fait, il pleure car il a peur d’être seul dans sa chambre, dans le noir. En l’absence d’objet qui le rassure, il aura du mal à s’endormir. En général, un doudou est une bonne solution. Il représente la mère en son absence. Ce qui aide le petit à s’endormir.

Comment traiter les troubles du sommeil chez le bébé ?

Pour favoriser l’endormissement, il faut utiliser le bon modèle de couche. Les matières qui grattent, les couches trop petites/grandes ou encore celles qui se détachent seules empêchent le bébé de dormir. L’absorption doit aussi être optimale pour éviter les couches trop pleines, souvent sources de réveils nocturnes. Ainsi, ne souscrivez un abonnement couche qu’après avoir bien vérifié ces points.

En outre, le bébé est rassuré par le portage, la présence de ses parents, le bruit environnant et le mouvement. Cependant, il ne faut pas toujours le bercer pour l’endormir. Cela ne lui permet pas d’apprendre à s’endormir seul. Ainsi, pour éviter de bercer votre bébé, asseyez-vous calmement à côté du berceau. Ne partez que lorsqu’il s’endort.

Si les troubles du sommeil persistent, il est recommandé de consulter un médecin.

Laisser un commentaire