date d'accouchement dépassée
Parents

Date d’accouchement dépassée, pourquoi bébé ne veut-il pas sortir ?

Voilà 9 mois que vous êtes enceinte et votre bébé n’a pas du tout envie de sortir de votre ventre. La date d’accouchement est dépassée et le terme vous semble encore loin. Vous en avez marre et vous vous demandez pourquoi il ne veut pas sortir ? Quelles sont les raisons médicales pour lesquelles un bébé ne sort-il pas du ventre de sa maman ? Quelles sont les procédures mises en place alors ?

Pour quelles raisons la date d’accouchement est dépassée ?

On calcul, en général, une date approximative de l’accouchement d’une maman. La grossesse de celle-ci dure environ 40 à 41 semaines d’aménorrhée. Mais il ne faut pas oublier que cette date n’est pas précise et que vous pouvez très bien accoucher avant ou après le terme dit. Il peut y avoir beaucoup de raisons à cela : le fait de ne pas être prête psychologiquement joue énormément.

Certaines femmes n’ont tout simplement pas envie de voir finir la fin de cette grossesse, cette envie est tellement forte qu’en conséquence le terme recule. Beaucoup de mamans se sentent bien enceintes. Pleines de sérénité et de plénitude, la date du terme pour les mamans signifie la fin de ce moment plaisant. De plus il existe beaucoup de femmes qui ont eu des difficultés à tomber enceintes et vivent ce moment comme si c’était le dernier. Cela à pour conséquence des angoisses et un rallongement du terme de la grossesse.

D’autres futures mères quant à elles ont peur de l’accouchement : de l’acte mais aussi le fait que bébé ne soit plus protéger dans son ventre. La peur de le faire venir dans un monde peut-être difficile peut jouer sur votre mental et créer des angoisses.

Ce que vous pouvez retenir de cela c’est que le psychique a beaucoup d’incidences sur le développement physique quelle qu’elle soit. Donc si votre enfant a des difficultés à sortir, détendez-vous, posez-vous moins de questions. L’instinct maternel, de toute façon, vous guidera tout au long de votre maternité.

Mais des raisons médicales peuvent être la cause

Parfois le psychique n’est pas la seule raison du retard de votre accouchement. Effectivement beaucoup de mamans ne font pas la différence entre semaines de grossesse ou d’aménorrhée. Elles se trompent aussi parfois sur le dernier jour de leurs règles. Cela entraîne des erreurs de date provisoire d’accouchement, et c’est souvent la raison pour laquelle on ne doit pas s’inquiéter la première semaine de retard d’accouchement. Il est impossible de calculer l’âge exact de l’embryon ; la meilleure façon de le savoir est encore de se référencer à votre dernier jour des règles.

Il est aussi possible de passer une échographie de datation, le plus tôt possible. Effectivement celle-ci sert à savoir l’âge de l’embryon, c’est très utile pour les mamans qui ont des menstruations irrégulières, cette échographie donnera une date beaucoup plus précise. Si votre enfant ne veut pas sortir avant la date butoir il ne faut pas s’inquiéter, comme précisé ci-dessus c’est une date approximative. Si votre bébé a besoin de plus de temps pour se

perfectionner tant mieux. Il est important d’écouter votre gynécologue ou sage-femme dans cette situation, il ou elle sera vous donner de bons conseils.

Par la suite si vous dépassez la 40e semaine de gestation, un contrôle sera fait tous les 3 jours pour savoir si le liquide amniotique est suffisant pour que votre bébé se sente bien. Si cela n’est pas le cas il sera alors préconisé de déclencher l’accouchement.

Malheureusement il n’existe pas de situation plus précise pour définir le retard d’accouchement. Certaines situations entrent en jeu comme l’âge de la maman, ses origines où ses antécédents médicaux. Mais cela aussi peut dépendre du bébé, de sa vitesse de développement ou même de son sexe. Les garçons par exemple ont tendance à rester plus tard dans le ventre de leur maman.

Pour quelles raisons faut-il déclencher l’accouchement et comment cela se passe ?

Le déclenchement de l’accouchement est préconisé en général quand il y a un risque pour la maman et/ou le bébé. C’est le cas si la maman a du diabète gestationnel ou s’il y a une infection dans le liquide amniotique. Le déclenchement de l’accouchement n’aura aucun risque si votre enfant a dépassé la 39e semaine de gestation.

Si le déclenchement de l’accouchement est préconisé : le gynécologue ou la sage-femme prend un rendez-vous avec vous et vous serez installée dans une chambre de maternité. Par la suite il vous sera donné des cachets à ingérer ou bien une perfusion d’ocytocine sera posée. Cette hormone provoque la dilatation et les contractions. Cette façon conventionnelle ne plaît pas forcément à toutes les mamans qui souhaitent un accouchement peut médicalisé.

Mais il existe d’autres façons pour déclencher un accouchement, moins conventionnel, tel que « le déclenchement à l’italienne ». Effectivement il a été prouvé que faire l’amour au terme d’une grossesse déclenche des montées d’ocytocine. Ce qui engendre des contractions puis l’accouchement.

Laisser un commentaire