Les semaines de grossesse : tout savoir étape par étape
Parents

Les semaines de grossesse : tout savoir étape par étape

La grossesse, semaine après semaine : conseils sur la santé et l’alimentation, ce qui arrive à votre corps au cours des neuf mois et au fœtus, tests, rendez-vous.


Attendre un bébé ne signifie pas être malade. Au contraire, de nombreuses femmes [CS1] se sentent encore mieux qu’avant, surtout à partir du deuxième trimestre.

Cela dit, il est bon et conseillé, pendant les neuf mois, de prendre davantage soin de soi et d’adopter un mode de vie aussi sain que possible. Il y a aussi des contrôles à effectuer, des petites précautions à prendre et quelques informations utiles à avoir et à savoir, pour vivre sans crainte l’extraordinaire période d’attente.

Vous trouverez tout dans ce nouveau guide de la grossesse, semaine par semaine.

Le tableau de conversion entre les mois et les semaines de grossesse :

Premier mois :          du premier jour de la dernière menstruation à 4 semaines + 3 jours.
Deuxième mois :       de 4 semaines + 4 jours à 8 semaines + 5 jours.
Troisième mois :       de 8 semaines + 6 jours à 13 semaines + 1 jour.
Quatrième mois :      de 13 semaines + 2 jours à 17 semaines + 4 jours.
Cinquième mois :      de 17 semaines + 5 jours à 21 semaines + 6 jours.
Sixième mois :           de 22 semaines + 0 jour à 26 semaines + 2 jours.
Septième mois :         de 26 semaines + 3 jours à 30 semaines + 4 jours.
Huitième mois :        de 30 semaines + 5 jours à 35 semaines + 0 jour.
Neuvième mois :       de 35 semaines + 1 jour à 40 semaines + 0 jour.

Les semaines de grossesse : tout savoir étape par étape

Premier trimestre de la grossesse – Semaines 1 à 13

1 à 5 : de la première à la cinquième semaine de grossesse

Vos règles ne viennent pas. L’aménorrhée est ce qu’on appelle un « symptôme de probabilité », puisque lorsque la grossesse commence, vos règles n’apparaissent plus.

Ce n’est pas le seul. Parmi les symptômes les plus courants, on note :

  • Retard de menstruation ;
  • Petites pertes de sang ;
  • Des seins plus sensibles ;
  • Des mamelons plus foncés ;
  • Une sensibilité aux odeurs ;
  • Très faim ;
  • Ventre dur et gonflé ;
  • Tension dans le bas-ventre ;
  • Envie de faire pipi ;
  • Fatigue ;
  • Maux de tête ;
  • Des changements soudains d’humeur ;
  • Nausées ;
  • Constipation ;
  • Congestion nasale.

Ces signes ne sont toutefois pas suffisants pour supposer qu’une conception a eu lieu. Ce qui implique de faire un test de grossesse. Faites-le à ce moment-là.

6 – Sixième semaine de grossesse

Il peut arriver que vous vous sentiez un peu déprimée au cours des premières semaines de grossesse et que vous ne compreniez pas pourquoi. Même si avoir un bébé était exactement ce que vous vouliez. Cela est dû à la fois au nouvel équilibre hormonal, auquel l’organisme doit s’adapter, et aux doutes, questions et craintes qui surgissent, à juste titre, face à un changement tel que devenir mère.

Dès que le test de grossesse est positif, l’anxiété grandit[CS2] . C’est le stress à l’idée d’avoir une échographie de la présence du bébé dans votre ventre. Sachant que les tests de grossesse sont généralement effectués entre la quatrième et la cinquième semaine, et compte tenu du temps nécessaire pour prendre rendez-vous chez le gynécologue, les femmes les plus impatientes font leur première échographie vers la sixième semaine de grossesse.

Échographie de la sixième semaine

Il s’agit d’une échographie transvaginale qui vous [CS3] permet de voir :

  • La chambre de gestation ;
  • Le sac vitellin ;
  • L’embryon.

On peut également entendre les battements du cœur.

7 – Septième semaine de grossesse

Pour environ la moitié des femmes, la première période de la grossesse se caractérise par l’apparition désagréable de nausées accompagnées de vomissements, surtout le matin. Êtes-vous l’une d’entre elles ?

Bonnes habitudes/remèdes anti-nauséeux :

En plus de manger en plus petite quantité et plus souvent :

  • Préférer les aliments salés et secs, comme les crackers ou les biscottes ;
  • Ne pas mélanger les aliments liquides et solides ;
  • Boire de l’eau gazeuse ;
  • Éviter le café, le thé, les jus de fruits et les aliments très gras ou à saveur forte ;
  • Éviter le tabac et l’alcool (et pas seulement pour les nausées) ;
  • Mâcher pendant longtemps.

En plus d’éviter le café, le thé et les aliments trop gras ou trop goûteux, d’autres petites habitudes peuvent aider à soulager les nausées. En voici quelques-unes :

  • Ne restez pas assise trop longtemps pour éviter de comprimer votre estomac, surtout après avoir mangé ;
  • Ne vous allongez pas avec l’estomac plein ;
  • Lorsque vous le pouvez, faites de longues promenades, dans des endroits où l’air est pur et frais : en plus de faciliter la digestion, cela permet de se distraire et de ne pas trop penser aux nausées ;
  • Évitez les longs trajets en voiture, ainsi que les lieux fermés et bondés où l’air stagne facilement ;
  • Pas d’odeurs désagréables.

Cette liste est évidemment subjective, mais une fois que vous avez identifié les odeurs qui vous dérangent le plus, évitez-les !

Remèdes naturels contre les nausées :

  • Gingembre ;
  • Bracelets anti-nausée ;
  • Les sucettes de réhydratation et les produits tels que la citrosodine ;
  • Psychothérapie ;
  • Hypnose.

Hyperemesis gravidarum

L’hyperemesis gravidarum n’est pas un « simple » malaise, mais un véritable trouble invalidant qui touche environ 3 % des futures mères. En raison de vomissements répétés, cette maladie peut empêcher la future maman de s’alimenter correctement et de mener une vie normale. Le traitement comprend des changements de mode de vie, des médicaments et éventuellement un soutien psychologique. Dans les cas graves, une hospitalisation est nécessaire. (La princesse Middleton a souffert de ce trouble pour ses trois grossesses).

8 – Huitième semaine

Si vous ne vous êtes pas précipitée à l’échographie immédiatement après avoir découvert que vous étiez enceinte, vous attendez probablement votre première visite chez le gynécologue (ou la sage-femme). Au cours de cette visite, le médecin fait une anamnèse, c’est-à-dire qu’il recueille des données sur les antécédents médicaux de la future maman et de sa famille, et prescrit des analyses de sang.

Cette opération doit généralement être effectuée entre la sixième et la huitième semaine de grossesse. Il est conseillé de ne pas attendre trop longtemps afin de disposer de toutes les informations nécessaires sur le diagnostic et le dépistage prénatal, et d’avoir le temps de faire un choix éclairé.

Lors de la première visite, le gynécologue ou la sage-femme :

  • Reconstitue l’anamnèse de la patiente, c’est-à-dire ses antécédents médicaux (et ceux de sa famille), en recueillant des informations sur d’éventuelles maladies héréditaires, son mode de vie (alimentation, tabagisme, consommation d’alcool), toute exposition à des substances toxiques, par exemple dans le cadre du travail ;
  • Effectue un examen gynécologique. Si nécessaire, le médecin peut également effectuer une échographie ;
  • Évalue certains aspects comme le poids corporel (un poids insuffisant ou, à l’inverse, le surpoids et l’obésité peuvent être des facteurs de risque pour certaines complications obstétricales) et la tension artérielle ;
  • Prescrit des analyses de sang et d’urine ;
  • Vérifie la date du dernier frottis et, le cas échéant, effectue un test de Pap[1] afin de disposer de données actualisées ;
  • Donne des conseils sur la date prévue de la naissance et sur les examens et tests ultérieurs à effectuer.

9 – Neuvième semaine de grossesse

Même si vous ne pouvez pas encore le sentir, le corps du fœtus commence à émerger très clairement, mais les organes génitaux ne sont pas encore évidents. Son cerveau se développe fébrilement et il commence à bouger.

Dans la neuvième semaine de grossesse, nous parlons également du facteur rhésus négatif.

Qu’est-ce que le facteur rhésus ?

Il s’agit d’un groupe de molécules qui peuvent être présentes à la surface des globules rouges et qui constituent un système de classification du sang.

En ce qui concerne le facteur rhésus, deux situations sont possibles :

  • Rh positif, si le facteur est présent ;
  • Rh négatif, s’il est absent.

Environ 15 % des femmes sont rhésus négatif.

10 – Dixième semaine

Lors de votre premier contrôle, votre médecin ou votre sage-femme observera votre poids et votre taille et calculera votre IMC (indice de masse corporelle). Selon des études épigénétiques, un mode de vie sain pourrait également être important pour votre bébé à l’âge adulte. Faites également attention aux infections vaginales.

Les semaines de grossesse : tout savoir étape par étape

11 – Onzième semaine de grossesse

Vous aurez remarqué que votre odorat est devenu beaucoup plus fin et plus sensible qu’auparavant.

Ce phénomène est appelé « hyperosmia gravidarum ». Les odeurs sont perçues avec plus de clarté, même si elles sont faibles ou lointaines, et il est possible que certains arômes, auparavant très agréables, comme le café, deviennent soudainement insupportables. Parfois, c’est le contraire qui se produit.

Parmi les odeurs les plus répugnantes pour les futures mamans, on trouve :

  • Le poisson, qu’il soit cuit ou cru ;
  • La viande crue ;
  • Les œufs ;
  • Le café ;
  • Des parfums forts ;
  • Les odeurs de transpiration ;
  • Les aliments pour animaux et les animaux eux-mêmes ;
  • La fumée ;
  • Les produits chimiques ;
  • Les intérieurs de voitures
  • L’essence.

12 – Douzième semaine de grossesse

Au cours des 12 premières semaines de grossesse, la prise de poids doit se situer entre 500 grammes et deux kilos. Si vous avez souffert de nausées et de vomissements, vous n’avez peut-être pas pris de poids du tout. Si vous avez pris plus de deux kilos, vous devez revoir votre alimentation, en essayant de contrôler vos calories quotidiennes (réduisez les sucreries et le pain !) et faire plus d’exercice, en privilégiant toujours les activités physiques douces.

13 – Treizième semaine

La première échographie est recommandée à partir de la 13e semaine de grossesse. Son but est de :

  • Déterminer le nombre d’embryons ; (notamment pour les cas de grossesse gémellaire)
  • Identifier le moment exact de la gestation ;
  • Vérifier la conformation de l’utérus et des ovaires ;
  • Vérifier la taille de l’embryon et la régularité de son rythme cardiaque.

À partir de la semaine suivante, vous entrerez dans le deuxième trimestre.

Deuxième trimestre de la grossesse – Semaines 14 à 28

14 – Quatorzième semaine de grossesse

Les lignes directrices pour une alimentation correcte pendant la grossesse soulignent qu’il existe des aliments qu’il est bon de supprimer afin d’éviter le risque de contracter la toxoplasmose ou des infections intestinales graves, telles que les salmonelloses .

En outre, les directives ministérielles indiquent que le diagnostic prénatal doit être proposé à toutes les femmes avant la 13e semaine + 6 jours.

15 – Quinzième semaine

Amniocentèse ou villocentèse ? Ou les tests ADN fœtaux ?

L’amniocentèse consiste à prélever une très petite quantité de liquide amniotique. Elle est réalisée à l’aide d’une aiguille qui est insérée dans l’abdomen.

Elle est généralement effectuée vers 15 semaines, ce qui constitue sa limite par rapport au prélèvement de villosités choriales, qui peut être effectué plus tôt.

16 – Seizième semaine de grossesse

Attention : pendant la grossesse, tout médicament, y compris ceux vendus sans ordonnance (médicaments en vente libre) et les médicaments à base de plantes (tisanes, décoctions, extraits, etc.), ne doit pas être pris seul, mais seulement après avoir consulté votre médecin.

17 – Dix-septième semaine de grossesse

Au cours du deuxième trimestre, certains contrôles doivent également être effectués, pris en charge par le Service national de santé. Si nécessaire, il faut répéter le toxo-test, mais il ne doit pas être effectué si le résultat du premier test montre que la future mère a déjà été infectée.

Le test de dépistage du cytomégalovirus (CMV), celui qui provoque une forme de mononucléose, n’est pas considéré comme nécessaire pour toutes les femmes enceintes sans distinction.

18 – Dix-huitième semaine

La constipation est fréquente pendant la grossesse. Elle peut être résolue en se concentrant sur l’alimentation, qui doit être enrichie autant que possible en fibres. Il est bon de consommer des fruits et des légumes cuits et d’éviter les fruits non mûrs. Le jus de cuisson des pruneaux séchés est un remède naturel qui peut aider. L’exercice peut également aider l’intestin à surmonter sa paresse.

L’utilisation de laxatifs n’est pas recommandée.

19 – Dix-neuvième semaine de grossesse

La deuxième échographie est réalisée entre la 19e et la 21e semaine de grossesse. Elle sert à évaluer :

  • La taille du bébé ;
  • La régularité de son rythme cardiaque ;
  • Identifier la zone où le placenta s’est développé ;
  • Vérifier la quantité de liquide amniotique ;
  • Confirmer le moment de la grossesse par rapport à la date d’arrivée des dernières menstruations ;
  • Elle est également appelée « morphologique ».

En savoir plus sur la dix-neuvième semaine de grossesse.

20 – Vingtième semaine

La taille plus ou moins prononcée du ventre n’est pas pertinente par rapport au bon déroulement de la grossesse. L’important est que le bébé grandisse à un rythme régulier et que sa taille soit correcte par rapport au moment de la grossesse, ce qui est vérifié par échographie.

21 – Vingt-et-unième semaine de grossesse

En général, il n’est pas absolument nécessaire de prendre des compléments (vitamines et minéraux), sauf indication précise du médecin.

Un régime varié, riche en fruits et en légumes s’il n’y a pas de problèmes spécifiques, peut être suffisant.

En particulier, les compléments en fer ne doivent pas être pris à moins que les analyses sanguines ne montrent une carence en fer dans le sang. Il en va de même pour les autres vitamines et minéraux.

22 – Vingt-deuxième semaine

Durant la grossesse, vous pouvez avoir une apparition de mélasma. Elles ne surviennent pas chez toutes les femmes, mais généralement seulement chez celles qui ont la peau foncée et apparaissent à la suite d’une exposition au soleil. Ils sont appelés « chloasma gravidarum » ou « chloasma gravide ». Ce sont de petites taches sombres qui se forment sur le visage, autour de la bouche, parfois si rapprochées qu’elles apparaissent comme une seule tache.

Comment prévenir le chloasma gravidarum ?

  • La première règle est d’appliquer un écran solaire à haute protection, même s’il ne fait pas soleil ;
  • Portez toujours un chapeau à larges bords et restez à l’ombre autant que possible ;
  • N’utilisez pas de crèmes cosmétiques exfoliantes ni de gommages. En général, évitez les crèmes qui piquent ou brûlent à l’application, car elles irritent la peau et aggravent l’état des taches ;
  • Évitez également d’épiler la zone couverte par les boutons.

23 – Vingt-troisième semaine de grossesse

Des douleurs dorsales peuvent apparaître. Une fois que la douleur apparaît, elle peut être contrôlée avec :

  • Des exercices dans l’eau ;
  • Des massages ;
  • L’utilisation d’un oreiller cunéiforme pendant le sommeil pour maintenir la colonne vertébrale dans un état de « relief ».

Toutes ces méthodes ont prouvé leur efficacité. L’idéal, cependant, est de prendre soin de votre dos avant même que la douleur n’apparaisse.

24 – Vingt-quatrième semaine

Il est toujours important de passer une bonne nuit de sommeil, mais c’est encore plus important pendant la grossesse. Le sommeil favorise la bonne humeur, vous permet de recharger vos batteries et vous prépare de la manière la plus naturelle et la plus efficace à la tâche joyeuse mais exigeante de prendre soin de votre bébé et de le nourrir.

Fatigue pendant la grossesse, que faire ?

  • Reposez-vous davantage ;
  • Allégez votre emploi du temps ;
  • Ne sautez jamais le petit-déjeuner – même si vous avez des nausées, attendez un peu et choisissez les bons aliments – prenez au moins une collation le matin et une l’après-midi, mais mangez aussi des repas légers au déjeuner et au dîner.
  • Les bons compléments. Si vos analyses sanguines montrent que votre taux de fer est inférieur à un certain seuil, votre gynécologue vous prescrira des compléments spécifiques, ainsi que, éventuellement, des vitamines et des minéraux, tels que le potassium et le magnésium (qui se perdent facilement lorsque vous transpirez), qui peuvent vous aider à vous sentir plus forte. L’important est de ne jamais prendre de suppléments par soi-même ;
  • Pas d’endroits bondés. Évitez les endroits bondés, ne restez pas trop immobile, évitez les endroits où il fait très chaud, car votre tension artérielle pourrait chuter et provoquer des étourdissements ;
  • Un petit coup de pouce dans votre sac à main. Gardez quelques sucreries (sucrées, pas sans sucre !), une bouteille d’eau ou de jus de fruits et un paquet de crackers dans votre sac à main pour ne pas rester affamée longtemps, pour éviter que le taux de sucre dans le sang ne chute et pour avoir une boisson si vous avez chaud.

Et si vous avez des vertiges ?

Trouvez un endroit frais pour vous asseoir et, si nécessaire, allongez-vous, les jambes légèrement surélevées par rapport à la tête et un peu tournées sur le côté gauche, afin de ne pas comprimer la veine cave.

25 – Vingt-cinquième semaine

Il reste encore 15 semaines avant la fin de la grossesse, mais il est peut-être déjà temps de penser à la liste de naissance. La liste de naissance est déjà une tradition dans certains pays européens.

Le projet de naissance

Il s’agit d’un plan simple dans lequel vous indiquez vos préférences quant au déroulement de l’événement : par exemple, le désir de pouvoir adopter la position que vous souhaitez ou d’éviter les pratiques invasives telles que l’administration d’ocytocine pour encourager les contractions ou l’épisiotomie.

Attention, toutefois : le plan de naissance n’a aucune valeur juridique et les médecins ne sont pas obligés de le respecter. Certains ne l’acceptent même pas et il n’est certainement pas inclus dans le dossier médical du patient

26 – Vingt-sixième semaine de grossesse

Au cours de la grossesse, un test de détection des protéines dans les urines est prescrit. On recherche l’albumine en particulier. Il s’agit d’une protéine produite par le foie et normalement présente dans le sang. Responsable de la régulation de la « pression oncotique, elle permet d’assurer une bonne répartition des fluides dans les tissus et entre les vaisseaux sanguins. Il est à espérer qu’il ne soit pas présent dans les urines, ou seulement en petites quantités.

27 – Vingt-septième semaine

Une ligne sombre (linea nigra) peut déjà apparaître sur le ventre, allant verticalement du pubis au nombril et parfois au-delà.

Il existe une vieille croyance populaire selon laquelle la ligne traverse le nombril lorsque l’on attend une fille et que l’on attend un garçon si elle ne traverse pas la ligne : il s’agit évidemment d’une légende sans fondement. La linea nigra apparaît à la suite d’une production excessive de mélanine et s’estompe progressivement, jusqu’à disparaître complètement, quelques mois après la naissance.

Que faire si la linea nigra apparaît ?

Il n’y a rien à faire, car 2 à 3 mois après l’accouchement, la linea nigra disparaît d’elle-même, sans avoir besoin de crèmes ou d’autres traitements. Il n’apparaît pas chez toutes les femmes, mais plus volontiers chez celles qui ont un teint apaisé.

Troisième trimestre de la grossesse – Semaines 29 à 40


Vous êtes sur le point d’entrer dans le troisième trimestre de votre grossesse.

28 – Vingt-huitième semaine de grossesse

Le pyrosis ou RGO (reflux gastro-œsophagien). C’est le nom scientifique de ce trouble que sont les « brûlures d’estomac ». Elles se manifestent par une sensation de brûlure dans la partie supérieure de l’estomac, parfois associée à un reflux. Elles sont très fréquentes pendant la grossesse.

S’il est vrai que, parfois, le corps est tellement prédisposé à ces maladies que rien ne peut être fait pour les prévenir, il est également vrai que, dans de nombreux cas, un mode de vie correct, et en particulier un régime alimentaire et une activité physique adéquats, peuvent faire beaucoup pour réduire le risque d’en souffrir.

29 – Vingt-neuvième semaine

La troisième échographie est généralement réalisée entre la 29e et la 31e semaine de grossesse. Elle permet de s’assurer du développement régulier du bébé et d’évaluer la quantité de liquide amniotique.

On peut l’appeler échographie de croissance ou de bien-être du fœtus, car son objectif principal est d’évaluer la croissance du fœtus. Pour cela, comme au deuxième trimestre, on mesure encore le diamètre bipariétal (DPB), le périmètre crânien (CC), le périmètre abdominal (CA) et la longueur d’un fémur.

30 – Trentième semaine de grossesse

La péridurale est un type d’anesthésie utilisé pour accoucher sans douleur. Vous pourrez dès à présent parler de vos souhaits à ce sujet à votre médecin. Le cas échéant, il faudra prendre un rendez-vous avec un anesthésiste avant votre accouchement.

La péridurale, comment ça marche

La procédure implique tout d’abord une anesthésie locale pour introduire l’aiguille dans l’espace péridural lombaire. Cette aiguille permet d’insérer un fin cathéter par lequel sera administré le médicament, qui peut être perfusé plusieurs fois en fonction de la durée du travail. La mise en place du cathéter ne prend que quelques minutes et aucune douleur n’est ressentie. Le cathéter est généralement retiré dès que la mère quitte la salle d’accouchement, mais il peut parfois être laissé en place plus longtemps.

31 – Trente-et-unième semaine de grossesse

Le fœtus a encore deux semaines pour se déplacer facilement. Après quoi, l’espace commencera à devenir exigu et l’empêchera de poursuivre ses tournoiements. Il peut déjà être dans la position correcte de naissance, c’est-à-dire à l’envers, avec les pieds en l’air, ou il peut encore être à l’envers, c’est-à-dire en position de siège. Dans ce cas, il peut encore se retourner spontanément jusqu’à la 33e semaine.

32 – Trente-deuxième semaine de grossesse

Autrefois, on l’appelait « gestose » alors qu’aujourd’hui, on parle de « pré-éclampsie« . Il s’agit d’une maladie qui ne se manifeste que pendant la grossesse, généralement à partir de la mi-gestation, et qui disparaît spontanément après l’accouchement.

Les symptômes sont :

  • Une pression artérielle supérieure à un maximum de 140 et à un minimum de 90 ;
  • la présence de protéines dans l’urine à des niveaux supérieurs à 290 mg/l.

33 – Trente-troisième semaine de grossesse

Les hémorroïdes se forment dans le canal anal lorsque les veines qui s’y trouvent perdent leur tonicité et se détendent. Elles peuvent provoquer des démangeaisons, des brûlures, une gêne ou une véritable douleur et peuvent même saigner.

Le premier remède consiste à traiter la constipation, par exemple en buvant beaucoup et en augmentant la consommation de fibres. L’exercice est également une bonne idée, car il favorise le péristaltisme et améliore généralement la circulation sanguine.

34 – Trente-quatrième semaine de grossesse

Au cours du dernier trimestre également, certains contrôles doivent être effectués, en suivant toujours les instructions de votre médecin. Voici la liste :

  • Test sanguin ;
  • Examen complet des urines ;
  • Un examen gynécologique.

35 – Trente-cinquième semaine de grossesse

Il existe un test qui n’est pas inclus dans le protocole ministériel, mais qui, selon le Centre des maladies infectieuses d’Atlanta, devrait être effectué à 35-36 semaines d’aménorrhée : l’écouvillonnage vaginal-rectal pour rechercher la présence du streptocoque bêta-hémolytique. Cette bactérie est inoffensive pour la mère, mais au moment de l’accouchement, elle peut attaquer le bébé.

36 – Trente-sixième semaine de grossesse

C’est certainement le moment de s’assurer que tout est en ordre en ce qui concerne la layette. C’est une bonne idée de le faire, même si vous êtes sûre que les grands-parents, les tantes, les oncles et les amis donneront des langes, des pulls, des couvertures et des bodies. Dans cette optique, il n’est pas bon d’en faire trop, mais de se limiter à l’achat des « vêtements de base », dont certains vous seront nécessaires immédiatement après l’accouchement, lorsque vous serez encore à l’hôpital.

Alors, que faut-il apporter pour le bébé ?

  • 3 grenouillères à manches longues ;
  • 3 grenouillères à manches courtes ;
  • 6 bodies en coton avec demi-manches ;
  • 6 paires de chaussettes en coton ;
  • Une couverture.
  • Trousse de beauté avec produits d’hygiène personnelle ;
  • Serviettes de bain ;
  • Slip en filet jetable ;
  • Chemises de nuit ou pyjamas ouverts sur le devant et confortables pour l’allaitement ;
  • Robe de chambre ;
  • 3-4 paires de chaussettes en coton

37 – Trente-septième semaine de grossesse

Si le bébé est toujours en position de siège (tête vers le haut) et que la grossesse ne présente aucun problème, on peut proposer à la femme un « retournement manuel ». Il s’agit d’une manœuvre que le médecin effectue sur le ventre de la future mère afin de l’amener à se retourner, c’est-à-dire à se placer dans la bonne position pour l’accouchement par voie vaginale.

38 – Trente-huitième semaine de grossesse

L’épisiotomie est une petite incision pratiquée à l’entrée du vagin pendant la phase d’expulsion. Il s’agit d’une pratique qui n’a démontré aucune valeur scientifique et qui est donc inutile dans la grande majorité des cas. Cette pratique est courante dans de nombreuses maisons de naissance, mais vous avez le droit de dire à l’avance que vous ne voulez pas la subir.

39 – Trente-neuvième semaine de grossesse

Comment reconnaître les contractions ?

On considère que le travail a commencé lorsque l’utérus se contracte à intervalles réguliers pendant au moins deux heures d’affilée ; l’intervalle entre une contraction et la suivante est de 10 à 15 minutes ; lorsque les contractions provoquent une gêne (ou une douleur) dans la région de l’abdomen, des hanches ou du dos ; lorsque les contractions durent au moins 20 secondes d’affilée.

40 – 40e semaine de grossesse

L’accouchement se déroule en trois ou quatre étapes :

  • la première est dite « dilatationnelle », elle se caractérise par le travail et se termine lorsque le col de l’utérus atteint son ouverture maximale, ce qui correspond à environ 10 centimètres de diamètre.
  • La seconde, dite « expulsive », est la phase de poussée et se termine par la naissance du bébé.
  • La troisième étape est appelée « détachement ». Au cours de cette dernière étape, qui se produit généralement environ 30 minutes après la naissance du bébé, le placenta est expulsé en luttant doucement.

[1] Le test Pap, également appelé cytologie vaginale, est un examen simple. Il permet de déceler les cellules précancéreuses et cancéreuses du col de l’utérus. 


.

Laisser un commentaire